scdv droits voisins
À la UneCameroun

Assemblée Générale Ordinaire Élective de la SCDV : jeux et enjeux

La Société camerounaise de Droits Voisins (SCDV) vit à l’heure du renouvellement de ses membres dirigeants avec la préparation de sa prochaine Assemblée Générale Ordinaire Élective (QGOE) prévue pour cette année 2024. Après un mandat à la tête de la SCDV, le célèbre producteur et bassiste Aladji Touré rempilerait peut-être pour un deuxième comme PCA, à juger son déploiement discret mais perceptible sur le terrain. Certes rien d’officiel. Les noms des challengers aux postes en compétition ne pouvant être connus qu’après élections des délégués votants. Ces derniers ayant la lourde charge d’élire les membres dirigeants qui en dernier ressort éliront à leur tour un d’entre-eux comme PCA. La date de la tenue de ladite AGEO n’est non plus connue jusqu’ici. (LIRE AUSSI :Cameroun : paiements droits voisins (SCDV) dès ce 6 janvier 2023).

Le dernier mandat d’Aladji Touré a vécu entre contestations et belles initiatives progressistes. Contestations à travers la cagnotte des redevances distribuées à une moyenne de quelques 1000 artistes et ayant-droits et la classification ou reclassification des membres jugées non conformes à leur ancienneté dans l’adhésion et statut de membres. Mais de belles initiatives aussi sont à relever, comme des progrès perceptibles dans la digitalisation des enrôlements et le communiqué des préoccupations. En gros, sous son magistère la SCDV ne s’est pas portée plus mal que tous les autres Organismes de Gestion collective (OGC) du milieu musical. SONACAM, SOCILADRA, SCAAP, SOCADAP, des organismes actuellement reconnus par le Ministère des arts et de la Culture (MINAC), en tout cinq, ont encore besoin de beaucoup de réajustements structurels pour offrir des services de qualité aux normes internationales à leurs différents membres.

Assemblée Générale Ordinaire Élective de la SCDV selon des camps

Pour sa prochaine Assemblée Générale Ordinaire Élective, la SCDV à travers le comité Ad Hoc mis en place par le CCOGC/MINAC (le mandat du PCA Aladji Touré ayant pris fin et les répartitions devant être distribuées) a d’abord procédé à un toilettage, plus ou moins apprécié de tous, du fichier des membres, en supprimant des noms jugés enregistrés sans conformités avec les dispositions de la SCDV ou entrés par infraction selon elle, ou alors en insérant ceux que d’aucuns diront avoir longtemps gentiment été oubliés. L’on a également constaté des reclassifications qui sont sujettes à questions à l’instar des membres hier sociétaires se retrouvant par baguette magique rétrogradés à simples adhérents. Mais qu’en dire lorsqu’on sait que plusieurs artistes sont classés depuis des années dans tous les OGC là où ils ne draient pas être ?

Pendant que les camps se forment en vue de la prochaine bataille pour le Graal, que les voix s’élèvent pour indexer des manipulations visant par ces rétrogradations à diminuer la capacité du prochain l’adversaire de l’ancien PCA, nous pensons que tout ceci est dû à la non suivie des fichiers de cette structure, au manque de rigueur dans le suivie informatique ou à la gestion approximative des opérations de contrôle entre l’ancien staff du service informatique et le comité Ad hoc mis en.place par le MINAC sous la supervision du Comité de contrôle des Organismes de Gestion collective (CCOGC). Un manquement de trop peut-être. (LIRE AUSSI :SCDV : voici la liste des titulaires des droits voisins de la répartition de juin 2021).

Place aux régionales contestées

Mais avant la tenue de la très attendue AG Ordinaire élective, il y a un autre temps du Comité électoral en charge de la mise en œuvre du processus électoral dont les travaux réalisés après la réunion du 24 juin 2024 à la CCOGC viennent de rendre publique la liste définitive des membres de la SCDV classés par région et par classe. habilités à prendre par à ladite AGOE dont la date n’est pas encore connue. « Les listes y afférentes par région sont disponibles auprès des délégations régionales du MINAC, au siège de la CCOGC et dans les foras dédiés aux membres de la SCDV », selon le communiqué Radio/Presse du président du Comité électorale, Monsieur Tankeu Emmanuel, en date de ce 02 juillet 2024.

Selon le même communiqué, d’abord place aux régionales qui auront lieu « simultanément » le 11 juillet 2024 dans 05 régions concernées que sont Centre, Littoral, Ouest, Sud-Ouest et Nord-Ouest. Elles consistent comme à l’élection américaine avec les primaires, à permettre aux régions de choisir leurs délégués votants à la place des autres membres de la SCDV. Une procédure élective déjà contestée par ceux qui pensent que chaque membre a le droit de participer à l’élection en Assemblée générale et d’élire le responsable de son choix à chaque poste. (LIRE AUSSI : Charlotte Dipanda : la SCDV menace d’empêcher la tenue du spectacle de la chanteuse au Cameroun).


En savoir plus sur Saimondy Arts et Culture

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.