Big Bzy signe son retour avec la chanson « Jéhovah Loba Lam »

Big Bzy

Le rappeur Big Bzy sort de son long sommeil. Après des années de silence, le rappeur camerounais est de retour au-devant de la scène avec « Jéhovah Loba lam », en collaboration avec l’artiste Nono flavy. Un single qui annonce l’arrivée prochaine de son EP baptisé « Soleil 2 Grâce ».

Jéhovah Loba lam a pris tout le monde à contre-pied. Non seulement parce que l’artiste avait disparu des écrans radars de la production musicale et réapparaît alors qu’on ne s’y attend pas, mais surtout aussi parce que son nouveau style fait de lui un vrai né de nouveau. Il offre à son public du Gospel. C’est-à-dire que le bonhomme est quitté de la cour de « N…que ta mère » à « Alléluia Amen ». Du Gospel ! Mais du bon Gospel aux effluves et senteurs rap bien agencés et aux écorces africaines bien concoctées pour nos oreilles qui en redemandent depuis qu’elles ont écouté cette chanson. Sûrement sorties du Saint-Esprit ou de l’Esprit saint qui anime à présent celui que d’aucun ont vite fait de surnommer « Pa Pasto », entendez «Monsieur le pasteur » ou encore « le Pasteur qui rappe ».

« Jéhovah Loba lam » de Big Bzy est un délice

On le connaissait violent dans le verbe, contestataire, hardCore. Rien de tout ce dont il s’était muni pour se faire connaître ne transpire dans son nouvel opus, si oui un alignement de mots bien mesurés, un jeu de langage qui ne l’éloigne point du rap mais dont le débit est plus proche du slam. Presque une prière. D’ailleurs la chanson commence avec les premiers mots du « Pater noster ». Le débit est beaucoup plus lent que celui de ses dégaines d’il y a quelques années alors qu’il chantait encore « Pa’a Kongossa », « Abélé Hip Hop », ou « Je fous la pression ». Le « Griot moderne » comme il s’est appelé dans un de ses titres s’est sûrement assagi.

Big Bzy est donc de retour, sans aucune ride dans son timbre vocale. Pour son retour, l’auteur de Jéhovah Loba lam a offert à son public une collaboration à la dimension de sa stature musicale et de ses ambitions futures. Il a choisi Nono Flavy, l’une des étoiles de la musique camerounaise des plus en vue de cette dernière décennie. La chanteuse de « Mari  cavaleur », de « Je suis amoureuse », du tube à succès « Mal aimée » a bien voulu accompagner celui qu’on croyait avoir renoncé à la musique dans son franchissement du nouveau cap de sa carrière.

« Jéhovah Loba lam » est disponible sur toutes les plateformes de téléchargements et de streaming. Le clip quant à lui est disponible sur YouTube à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=EjQhqEkM6q0

Suivez et Aimez notre page SVP

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 111 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *