Le Cameroun contre le reste du monde ou la reconstruction d’une fierté nationale (Partie 3 et Fin)

André Onana nation camerounaise Monde CAN 2021

Cela nous rappelle sûrement un patriarche qui le disait comme une conclusion après âpres expériences traversées du haut de ses 85 ans de vie et d’observation du pays des Lions Indomptables, au moment de ce discours resté célèbre dans le monde. La grande question reste : que faisons-nous de cette grâce divine dans nos vies individuelles et collectives ? Bonjour, cet article a une Première partie et une seconde partie. Lisez-les pour mieux comprendre cette suite. Merci.




Nos prédécesseurs ont réussi tant bien que mal à nous donner une identité dans ce monde, un symbole, et préserver pour des générations à venir 475,622 km² du 1 million 655 km² avant la balkanisation de l’Afrique, avant son partage entre puissance vainqueurs de la dernière grande guerre, où nous avions été dépossédés d’une partie de nos terres appelée ce jour Gabon, d’une région nommée ce jour Guinée Equatoriale, des terres entre deux mers ralliées au Biafra et à l’adamawa du Nigéria, des terres fertiles qui se sont retrouvées au Tchad grâce à un tracé acerbe contre nous, et des régions entières où coulent le lait et le miel en abondance arrachées de nos entrailles pour en faire l’Ouest des Congo.

Dans le partage du monde




Tout ce qui nous rend à présent jaloux de ce qui nous reste sur cet antre dans lequel nous sommes restés forts, solides, unis et puissants. Ce triangle national pour lequel nous ne discutons avec personne pour sa défense. C’est le chez nous, “le berceau de nos ancêtres  […] la tombe où dorment nos pères “. Nous en sommes jaloux en hommes et femmes libres. Alors, à nos ennemis du monde de sauter et caler en l’air s’ils peuvent. Quant à nous, Camerounais, nous savons quoi en faire pour ne pas trahir notre mission générationnelle. Les feux sont au vert, croyez-moi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.