Joe Mboulè, la star camerounaise s’en est allé. 3 ans déjà

Joe Mboulè, artiste Camerounais

Joe Mboulè a effectué son voyage pour l’éternité le vendredi, 30 novembre 2015. Ainsi, il y a 3 ans déjà qu’il s’en est allé. Et l’on s’en souvient encore qu’il y avait foule à la morgue de la garnison à Douala pour la mise en bière de ce virtuose du Makossa.

Le papa du titre mythique « Malabar » est resté l’identité musicale de toute une génération d’Africains. Cependant, l’homme sur terre reste immortel. Par conséquent, seules les œuvres nous restent, parce qu’il lui survivent. C’est pourquoi la relève doit-elle aussi se préparer inévitablement pendant que l’artiste est en vie.

Notre rédaction présente ses condoléances à la famille éplorée de l’artiste . Ainsi, nous émettons le vœu que nos vedettes vivent réellement de leur travail pendant la période de leur courte vie sur terre.

L’homme Joe Mboulè

Joe Mboulè, de son vrai nom Njoh Mboulè Ludovic Georges, est un artiste Camerounais qui est né le 30 avril 1953 et décédé le 11 octobre 2015 à Douala, au Cameroun. Il est l’un des précurseurs du Makossa, un style musical africain originaire de la côte maritime du Cameroun. Le Makossa s’est répandu dès les années 70 à toute l’Afrique et dans le monde.

La carrière musicale de Joe Mboulè s’étend sur quatre décennies qui sont ponctuées par des collaborations avec des artistes musiciens prestigieux tant africains, qu’européens, parmi lesquels le saxophoniste Nicolas Gueret, l’arrangeur Toto Guillaume. Ainsi que que les artistes de renom tels que Penda Dallé, Ndédi Dibango, Charles Lembè, ou encore Ebeny Donald Wesley, Aladji Touré, Ndédi Eyango, Conti Bilong, Philippe Guez, Alex Perdigon, Denis Hekimian, Jojo Kuo, Moustick Ambassa, Jacques Bessot, voire Claude Vamur, Jean-Claude Naimro du groupe Kassav et bien d’autres.
A Dieu l’artiste.

Discographie

1973 : 45 T Aiyo / Mpuly mwa salamander;
1975 : 45 T Julie / ison ;
1976 : 45 T Embe mulema ;
1977 : 45 T Bana beyaye ;
1979 : 33 T Malabar (longue le nde sport)
1981 : 33 T Ebwan na bila ;
1982 : 33 T Muna ndo ;
1984 : 33 T OSI linga / longuea Cameroun ;
1986 : 33 T Nouvelle vision /Mélanie;
1991 : 33 T Gâteau national
1996 : 33 T La quintessence
1997 : CD Licence flarenach
2000 : CD Best of slow;
2010 : CD Best of makossa et slow 2 vol
2012 : CD L’Essentiel

Distinctions honorifiques

Chevalier du Mérite Camerounais en 1997

Suivez et Aimez notre page SVP
0

Saimondy

Journaliste, Écrivain, Auteur et Compositeur.

Saimondy has 50 posts and counting. See all posts by Saimondy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *