Mokobé réagit contre ces aigris qui dénigrent la CAN et le football africain

Mokobé rappeur malien

Le rappeur ivoirien Mokobé ne digère par le mépris que certains affichent vis ç vis de l’Afrique et des Africains. Il le fait savoir clairement à tous “les aigris” dans cette publication présente dans son compte officiel Facebook. La 33ème Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Football qui se disputent actuellement au Cameroun depuis le 9 janvier de cette année a connu beaucoup de peau de banane tout le long du chemin de son organisation.




Gianni Infantino de la Fifa qui demandait son report pour faire la place au football européen; l’Association des Clubs Européens (ECA) qui ont sans succès bataillé pour que les stars africaines n’y jouent pas et les traites endogènes à l’Afrique qui ont milité contre sa tenue et pour son report. C’est aussi pourquoi après le couac du match Mali Tunisie le rappeur malien Mokobé a fait un texte qui rappelle les couacs en Europe qui remettent certaines critiques acerbes contre l’Afrique et son football à leur place. Celle de football égal et non supérieur à celui des autres continents du monde.

“🛑 Je pose ça là pour les aigris qui constamment dénigrent la CAN, le football africain et l’Afrique en général ⤵️

❌ L’arbitre de Séville vs Grenade siffle la fin du match trop tôt ;

❌ Re-tirage au sort de la LDC ;

❌ Les arrêts de jeu du match Qatar vs Algérie ;

❌ L’hymne national d’Andorre joué à la place de celui de l’Albanie; Le speaker de ce même match qui s’excuse auprès des supporters de…l’Arménie;

❌ Tony Chapron (arbitre français) qui tacle un joueur en plein match.

Mokobe pour une réciprocité

Trop facile de taper sur l’Afrique qui malgré toutes les difficultés que cumulent le continent, le racisme et le mépris dont il fait quotidiennement l’objet et les conflits chroniques qui se déroulent sur son sol, parvient année après année à organiser (non sans déboires) la CAN et de nombreuses autres compétitions sportives. Il n’y a pas un continent au monde qui fait face à autant de défis majeurs et de grandes crises, fait preuve d’autant de résilience afin d’être en capacité d’organiser ce genre d’événement. C’est ce que fait l’Afrique tous les deux ans. Sans oublier son réservoir de talents qui n’est plus à prouver. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle de nombreux clubs européens se sont permis de dénigrer ouvertement cette compétition afin de garder leurs joueurs et ainsi préserver leurs intérêts sportifs et surtout financiers !




Alors oui, les critiques sont légitimes et que l’Afrique en général a beaucoup de choses à améliorer dans l’organisation de ses compétitions internationales. Par contre, soyons justes dans nos jugements et dans ce cas, faisons preuve de la même aigreur envers les nations européennes qui elles aussi font les mêmes erreurs…sans les mêmes problématiques structurelles. Comme j’aime à dire, critiquer l’Afrique est devenu un réflexe pour beaucoup. En revanche, participer à son développement et à sa promotion l’est beaucoup moins. Bonne CAN à toutes et à tous. Vive La CAN FAUT SCIENCER”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.