Sam Mbendè répond à Andrew Ross, DG de Guinness Cameroun (Droits d’auteur)

Sam Mbende signe une tiribune sur la crise culturelle au Cameroun

L’artiste Sam Mbendè sort de son silence. Depuis quelques semaines rien ne va plus entre les artistes et la firme brassicole Guinness Cameroun SA, filiale de la multinationale anglaise Diageo. Ces derniers réclament 3,6 milliards de FCFA au brasseur pour 15 ans d’exploitation de leurs œuvres sans rien payer. Guinness leur demande en retour des preuves de ce montant avant tout paiement.




L’artiste Sam Mbendè en sa qualité de superviseur Général adjoint des Recouvrements des redevances du droit d’auteur et Porteur des créances  des OGC, réagit ici face à la note d’information de Monsieur Andrew Ross, DG de Diageo Guinness Cameroun SA, du 29 octobre 2021 et intitulée « Déclaration sur les réclamations des Organismes de Gestion Collective (OGC) ».

La réponse, en une note d’information également, du PCA de la Cameroun Music Corporation (CMC), s’étend sur le développement de 4 principaux points qui, non seulement parlent des pans techniques du Droit d’auteur, mais répondent également, clairement, de façon non biaisée, au communiqué d’Andrew Ross, DG de Guinness Cameroun.




Nous y avons « l’universalité du droit d’auteur », « Légalité sur le paiement des droits d’auteur », « Aveu de contrefaçon », et « Problème de compréhension des dispositions législatives et règlementaires ».




/

PDF à télécharger ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.