Sonacam : assemblées générales en difficulté à Yaoundé

Artistes musiciens Assemblées générales Sonacam devant Minac

Les artistes musiciens camerounais sont à Yaoundé ce 14 avril 2022 pour tenir deux assemblées générales : ordinaires et extraordinaires. Ils sont plus de 1000 artistes musiciens ayant fait le déplacement pour écouter le bilan d’un an de gestion de leurs droits d’auteur par l’artiste musicien Ateh Bazore.




Assemblées générales Initialement prévues au Palais des Congrès, puis annoncée à l’ENAM, les artistes ont appris à quelques heures du déroulement de ces deux sessions que le Sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 3 à interdit la manifestation “pour risque de troubles graves à l’ordre public”. Et comme mesures coercitives : tout contrevenant aux dispositions du présent Arrêté s’expose aux sanctions prévues par la législation en vigueur. Comme il fallait s’y attendre, deux camps se sont faits dans la catégorie B Art musical. (LIRA AUSSI : Sonacam : Assemblée Générale (Sessions extraordinaire et ordinaire) à l’ENAM ce 14 avril 2022).

Respect aux Assemblées générales

Celui qui s’est tissé autour de Sam Mbendè et celui qui respecte le mandat de l’actuel PCA de la Sonacam, le Docteur Ateh Bazore. Selon certaines indiscrétions, l’embrouille se gère depuis le sommet du département ministériel des arts et de la culture. Une version qui a tout pour corroborer les faits sur le terrain ce 14 avril. Retournés à ce ministère qui est la tutelle de leur OGC, les artistes ont trouvé portes fermées, agents de police menaçant par leur présence effective.




Le camp d’en face aurait vite fait de mettre peut-être le Sous-préfet, et le Ministre dans leur camp. Comment se sont-ils pris, si l’on sait que les deux assemblées sont statutaires d’une société civile agréées par ce même Minac. Mais surtout que depuis 1 mois, elles étaient publiquement annoncées. Pour le moment, les artistes essaient de trouver des solutions pour que se tiennent leurs 2 AG

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.