Sonacam : prête pour sa première vraie répartition selon son PCA

Sam Fan Thomas et la vraie répartion de la Sonacam

Répartition imminente à la Sonacam. Depuis sa création en assemblée extraordinaire du 09 septembre 2017 au palais des congrès à Yaoundé, la Société nationale Camerounaise de l’Art Musical, un Organisme de Gestion Collective (OGC) des droits d’auteurs n’a jamais fait de répartition en fond propre. Cette fois-ci, aux dire de son PCA, Monsieur Sam Fan Thomas, l’auteur à succès et père du genre musical Makassi, annonce en modovision sur les médias (CRTV) que les artistes vont connaître leur première « vraie répartition ».

A l’entendre parler de « vraie répartition », l’artiste musicien et producteur, qui a eu la lourde responsabilité de gérer les droits de plus de 1000 artistes auteurs, compositeurs, voudrait sûrement faire oublier les épisodes précédentes où l’on a vu des artistes être clochardisés. L’artiste vivait au gré de la magnanimité de la répartition spéciale du chef de l’Etat Paul Biya. Lui qui avait compris qu’il fallait soulager ses compatriotes de la culture pour faire taire la grogne qui naissait au sein du milieu de l’art camerounais à la veille d’une rentrée scolaire. Puis avait suivi les avances de la Sonacam de l’ordre de 25 000 FCFA à tous ses membres, peu importait le succès du projet, l’ancienneté de la carrière, le nombre d’album en circulation. Une mesure disait-on alors, pour donner un petit souffle aux uns et aux autres.

Toiletter son image par une vraie répartition

Tout avait été dit contre les gestionnaires de cette structure. De la malhonnêteté, à la mauvaise gestion en passant par l’incurie de tous et finir par la non solidarité envers le sort des collègues. Des groupes se sont même formés pour renverser l’équipe en place, soit en mettant carrément de côté les statuts de ladite OGC, soit en se regroupant en contrepouvoir en vue de prochaines élections. C’est ainsi qu’est né la RAMCAM qui a à sa tête l’artiste Ndedi Eyango, un autre auteur à Succès qui a été PCA de la défunte Socam.

Ainsi donc, pour toiletter son image auprès de tous, le PCA Sam Fan Thomas est obligé de ne plus faire tirer le diable par la queue les artistes camerounais bénéficiaires des droits d’auteur. Des droits qui depuis le départ de Sam Mbendé de la Cameroon Music Corporation (CMC), n’ont vraiment plus été payé à plus ¼ de leur valeur. Pour cela chaque artiste demande à voir cette « vraie répartition » des redevances dont parle le PAC Sam Fan Thomas, savoir le montant dans la cagnotte de chacun avant d’en juger bon à reconduire ou à ôter de sa chaise. La Sonacam à Douala est située en face du Collège King Akwa (en face de l’ambassade de la République centrafricaine) / Secrétariat : +237 653 370 590 / Site internet : https://sonacam.com/

Suivez et Aimez notre page SVP

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 78 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *