ENLÈVE TA BOUCHE : le nouveau single de Prince Ndedi Eyango (à voir ici)

Prince Ndedi Eyango, l’un des doyens de la musique camerounaise nous revient, après sept années de silence dans les bacs, avec un nouvel opus baptisé ENLÈVE TA BOUCHE. Mais cette fois, le virtuose de la guitare et de l’écriture musicale, ne vient plus en “Prince des montagnes” mais plutôt en Roi. King Mouan Nkum est sa nouvelle signature nominale, avec une couronne en plus. Tout un symbole pour la suite de sa carrière déjà très riche en succès, en récompenses en en expériences multiples. (LIRE AUSSI : Krys M : le sage conseil de King Ndedi Eyango).




ENLÈVE TA BOUCHE est une chanson qui serait une réponse de l’artiste à de nombreuses piques reçues ces dernières années par lui. Suivez mon regard sur les droits et réclamations d’artistes logés dans la catégorie B (droits dauteur) des Organismes de Gestion Collectives (OGC) au Cameroun, la lutte de positionnement entre CMC et Sonacam. Le climat délétère dans les 5 OGC existants dans l’univers artistique au pays de Manu Dibango et Francis Bebey aurait donné l’occasion à certains de porter les attaques personnelles à celui qui se réclame être le “King” actuel de la musique camerounaise.

ENLÈVE TA BOUCHE et son publc

Entre Makossa, World music et les sonorités vivantes des airs urbains, le père du Soul Botingo et le grand-frère des Montagnards a su amener harmonieusement tous les mélomanes à suivre les mélodies belles et actuelles qui confirment par cette nouvelle galette musicale le talent et le génie que nul ne peut lui contester depuis “Salut les mariés” ou “Patou”, voire “Mseka folk” ou “On tourne la page”, pour ne citer que ces quelques chansons qui ne peuvent représenter son vaste répertoire à elles toutes seules, c’est vrai, mais qui par leur vaste succès se doivent d’être mensionnées.




Le public, longtemps sevré de son idole, semble quant à lui avoir été conquis dès la sortie le 17 novembre dernier de la vidéo officielle de ENLÈVE TA BOUCHE sur YouTube. Un délice qui offre sur le même plateau des dé-hanchés convulsifs et des cambrures détonnantes des danseuses. Le tout sur des paroles qui épousent parfaitement le discours trivial des Camerounais, voire des Africains qui vous demandent gentiment ou non de supprimer leur nom de votre KONGOSSA. Stp, ENLÈVE TA BOUCHE sur moi. Chapeau l’artiste. LIEN DU CLIP : https://youtu.be/4dx9Hs0C1DQ

You May Also Like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Saimondy Arts et Culture

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading