Le ministre Mouelle Kombi

La Sonacam, la Société Nationale Camerounaise de l’Art Musical  est née le 09 Septembre 2017 dernier au palais des congrès à Yaoundé, capitale du Cameroun. Après plus d’une décennie de troubles et de mésententes, les artistes camerounais se sont enfin mis d’accord. Cet accord a rendu possible la création de la Sonacam. Cette nouvelle société de gestion collective est logé dans la catégorie B du droit d’auteurs. Il faut rappeler que le gouvernement du Cameroun a pesé de tout son poids pour impulser une nouvelle dynamique à cette corporation.

Un bébé qui naît dans la douleur mais ô combien salvatrice. Une nouvelle génération dans ce domaine de la culture camerounaise ne demandent qu’à exercer. Mais pas seulement, et à y trouver le pain quotidien. C’est dans cette optique que Mouelle Kombi, ministre des arts et de la culture (MINAC), a tenu à leur rappeler l’intérêt de la fin d’une stupide guéguerre. Il est donc temps de laisser libre cours à la créativité et à la jouissance des droits dans la Sonacam.

 la répartition version Sonacam attendue

A présent que le bébé est né, les esprits se sont directement tournés vers l’attente des répartitions en ces débuts de la rentrée scolaire 2017 – 2018. Cependant, nous savons que la répartition ne pourra se faire avant 10 ou 12 mois. Ceci dans la mesure où il va falloir du temps aux administrateurs de comprendre le jeu des répartitions.  Nous pouvons aussi mettre à leur décharge le toilettage nécessaire des listes des auteurs compositeurs. Ces dernières années, il a été reproché  aux anciennes administrations l’apparition de faux artistes sur le fichier national. La Sonacam doit donc redonner à la profession d’auteur et de compositeur toute sa dignité et du respect aux artistes. A présent que ses membres sont connus et que le soutien du gouvernement est évident, il y a lieu de penser que ce sera le cas. Sam Fan Thomas et son équipe ont donc du pain sur la planche.

ARTICLE SUR LA SONACAM:

Sonacam : modalités de la répartition du droit d’auteur

Suivez et Aimez notre page SVP
error0

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 66 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

2 pensées sur “La Sonacam : nouvelle OGC des artistes (A/C) camerounais

  • Avatar

    Salut,c’est un plaisir pour moi de revenir car depuis très longtemps,j’avais décidé de ne plus avoir à faire avec une société de droit d’auteur au Cameroun ma patrie; COMMENT DEVRAIS-JE FAIRE POUR ME RÉINSCRIRE à cette nouvelle société car j’ai mes documents de la SOCINADA avec moi, EN PLUS JE RÉSIDE à DSCHANG

  • Avatar

    Bonsoir Papa Kongosa, pour vous inscrire à la SONACAM, vous devez vous rendre à une de ses agences dans votre Région avec une carte photo 4×4, vos anciennes quittances des anciennes Sociétés, une photocopie de votre CNI, un CD avec Pochettes de vos différents albums. Vous allez signer une rétention à la source de 10.000 FCFA comme frais d’inscription. Pour plus amples informations, veuillez vous rapprocher de l’agence. A Douala c’est situé en face Collège King Akwa, portail Noir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *