Cameroun : paiements droits voisins (SCDV) dès ce 6 janvier 2023

Selon un communiqué rendu public ce 5 janvier et signé par délégation de son Directeur général, de la main de Monsieur Dady Zang, chef cellule des systèmes d’information, la Société civile camerounaise des Droits voisins (SCDV) porte à la connaissance du public qu’elle procède dès demain 6 janvier 2023, 12 heures “aux paiements des avances sur répartitions au profit de ses titulaires de droit aussi bien nationaux qu’internationaux” (LIRE AUSSI : Sonacam : liste des noms entrés en répartitions Décembre 2022).




La SCDV, dirigée par le bassiste et producteur Aladji Touré, que l’on ne présente plus dans l’univers musical africain et international, reste à ce jour l’un des seuls, sinon le seul Organisme de Gestion Collective (OGC) camerounais qui montre un certain début de structuration professionnelle en son sein, notamment avec les services avancés de son domaine informatique tenue de main de maître par Monsieur Dady Zang, chef de la cellule des systèmes d’information.

Outre la SCDV

En ce mois de décembre, la Sonacam a commencé avec le paiement des droits d’auteur depuis le 2 janvier 2023. Plus de 1600 artistes vont passer à la caisse. Malheureusement, l’on y compte encore des montants de 30 000 FCFA aprèsplus de 6 mois sans répartitions. En somme, une avance pour un futur qui pourrait sourire, à présent que la Sonacam est à nouveau maître de ses portefeuilles Au tour donc de la SCDV pour les droits voisins au droit d’auteur. (LIRE AUSSI : Droits d’auteur : les artistes musiciens à la caisse dès ce 30 décembre).




Mais il faut savoir que 5 organismes de gestion collectives sont actifs dans les arts au pays d’Ekambi Brillant et de Djenè Djento, deux artistes.qui viennent de quitter définitivemen la scène. Outre ces 2 OGC suscités, il faut aussi s’attendre naturellement et automatiquement aux paiements des droits par la Société civile des droits de la littérature et des Arts dramatiques (Sociladra), la Société civile des arts audiovisuels et photographiques (SCAAP) et la Société camerounaise de droit d’auteur, des arts plastiques et graphiques (Socadap). Tous obéissant à la même réparation inter-sociale.




Communiqué SCDV

You May Also Like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Saimondy Arts et Culture

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading