Richard Bona trouve l’Olympia Paris “prestigieux mais très coûteux”

Richard Bona Olympia Lady Ponce

Selon le bassiste Camerounais naturalisé Ghanéen, “on ne fait pas d’argent en jouant à l’Olympia”. Il ne le dit pas sans donner des raisons pour étayer ses positions. C’était il y a quelques jours dans sa page Facebook. (LIRE AUSSI : Richard Bona apporte son soutien à Samuel Eto’o à la Fécafoot).




Profitant du passage de sa compatriote Lady ponce dans la mythique salle française de presque 2000 places, en comptant bien sûr les assis et ceux qui sont debout, le musicien pense que cette salle est trop chère, quoique prestigieuse. Pour Richard Bona, l’Olympia n’est pas rentable. “Et je vais vous faire une confidence: You don’t make money playing at the Olympia… C’est prestigieux mais très coûteux.” On aurait eu le plaisir que Bona nous dise ce qui en fait une salle qui ne rapporte pas assez d’argent à l’artiste.




Il nous aurait peut-être fait savoir réellement pourquoi la salle portant la marque du groupe Vivendi fait autant rêver les artistes alors qu’ils n’y gagnent trois fois rien. Sûrement qu’il faut interroger le rapport prix du ticket et nombre de place en partage avec les charges et les cachets des uns et des autres. On sait que c’est toujours dans ces calculs que l’on voit ses efforts récompensés ou non. (Lire AUSSI : Khaby Lame Italien : syndrome de Stockholm malgré son influence).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.