Qui est auteur d’une oeuvre musicale?

L’auteur Dans L’art Musical

Sur celui-ci, il faut dire en des termes simples qu’un auteur est le géniteur, le créateur d’un texte. Que tu peux dans un morceau ou album être géniteur de tout ou partie. Et c’est d’ici que part la confusion. Il faut le comprendre une fois pour toute nous sommes dans une profession bien structurée. Que dans cette profession, qu’on le veuille ou non, la loi ne reconnait comme auteur que celui qui a écrit le texte dans le but de le mettre ou non en chanson et comme compositeur celui qui trouvera une mélodie ou une musique ? ce texte. Tous les autres tout autour ont chacun un titre et des droits bien reconnus et clairement protégés mais dans un couloir autre que celui de ces acteurs principaux que sont l’auteur et le compositeur. Les interprètes doivent connaître leur place; selon la loi ils ne peuvent pas réclamer les droits d’auteur, ils en sont exclus!!! Puisqu’ils relèvent des droits voisins aux droits d’auteur.

Nous avons dans le cadre des droits voisins des artistes interprètes et les non artistes que sont les producteurs d’œuvres audio-phoniques et vidéo-phoniques (On a dit en termes simples, je m’excuse sur ce coup-ci), les éditeurs et entreprises de communication audiovisuelle.

Il s’avère donc beaucoup plus juste d’attribuer a celui qui a crée ou fait quoi que ce soit dans un titre ou album, de studio surtout, la paternité de sa contribution en respectant toutes fois les couloirs très bien établis. C’est une profession, des métiers avec leurs règles et codes.

Je vais prochainement donner les raisons pour lesquels tout le monde ne peut et ne doit pas être auteur de textes des chansons. Ce rôle est parfois laissé à ceux qui maîtrisent la subtilité de l’écriture d’un texte musical que sont des paroliers dans le respect des règles de l’art, mais aussi pourquoi penser un thème ou écrire un texte ne devrait en aucun cas obliger l’auteur du texte à lui donner une mélodie, encore moins à l’interpréter car à chacun selon ses dons, son talent ou sa formation dans les 37 métiers et plus de l’art musical. Il faudrait donc dans nos écoles de musiques et nos émissions dans les médias le faire comprendre, en prenant des exemples à l’appui. Il y a des artistes qui ont gagné leur carrière dans un couloir de l’art, parfois même loin des projecteurs, toutefois en prenant une bonne part de pourcentage dans l’oeuvre.

Allez! je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la suite, nous allons blablater sur les pseudo-compositeurs dans l’art musicale au Cameroun. N’oubliez surtout pas de lire et de relire afin de mieux intégrer les notions et concepts.

Suivez et Aimez notre page SVP
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *