C’est quoi les Interactions pour le réseau social Facebook et leur utilité ?

Interactions réseau social Facebook

Les Interactions sont des informations disponibles pour les administrateurs des pages Facebook. Elles consistent à « Mesurer » l’engagement des fans et visiteurs, grâce à leurs actions sur une page professionnelle Facebook. Elles permettent aux entreprises, marques, administrateurs et Community Managers, de suivre efficacement la stratégie promotionnelle mise en place dans ce réseau social. Ces interactions permettent aussi de rectifier la stratégie et l’image du projet, voire de les améliorer. Il semble donc naturel de citer chaque Interaction et de parler de l’importance de chacune d’elles. Nous vous conseillons aussi de lire sur les adresses IP sur Facebook.

Pour montrer votre intérêt d’un post sur Facebook, vous pouvez Partager, Commenter, Aimer, ou Cliquer pour suivre le lien. Ce sont des Interactions les plus connues et les plus utilisées de Facebook. Ce sont également les quatre instruments d’un Community Manager de juger sa stratégie bonne pour une marque, entreprise ou projet. De ces quatre interactions, certains semblent être beaucoup plus importantes aux yeux des internautes. A tort pourtant ! L’Interaction « Aimer » par exemple ne veut pas dire grand-chose par exemple, d’autant plus que « a aimé » ne veut pas dire « a lu ». De même que « a partagé » ne veut pas dire « a lu », voire souvent non plus « a aimé ». L’on peut aimer à cause de la belle photo du post, par amitié ou par sympathie pour son auteur. De même que l’on peut partager par amitié, sympathie, sans avoir lu. Le plus souvent l’on ne s’arrête qu’au Titre. Si on va plus loin, on peut lire le chapeau du post. Surtout lorsque le post vient d’un site internet externe à Facebook. Ce qui n’est parfois pas de l’intérêt du lecteur à quitter le réseau pour aller vers ce site.

Des Interactions importantes

Deux autres Interactions sont beaucoup plus parlantes dans la considération de votre post. Ainsi, « a commenté » peut être pris comme « a lu ». La lecture peut alors être entière ou partielle. Et aussi, « a donné son avis » suppose avoir lu partiellement ou en son entièreté. Chaque fois qu’un commentaire est déposé au bas d’un post, sachez que cette personne est allé plus loin qu’un simple « J’aime » ou « Partage ». Car son commentaire ne peut sortir du cadre de votre post, sauf pour certaines incongruités retrouvées toujours dans les réseaux sociaux. Mais idiote ou intelligente, dans le sujet ou hors-sujet, un commentaire est toujours allé plus loin que le simple « J’aime ».

Le must dans toutes ces interactions, celui qui opère en silence et qui reste l’une des réussites redoutables du Community Manager est « Le clic ». On ne le voit pas trop, parfois une page ne récolte qu’une dizaine de « Like » mais a renvoyé des centaines de lecteurs vers le site d’une entreprise, d’un projet ou d’une marque. Il y en a, par exemple, qui lisent mais ne cliquent pas le bouton « J’aime ». Nous savons qu’il y en a, aussi, qui partagent, font lire aux autres, sans avoir jamais lu. Mais un « Clic » a pour finalité « Suivre le lien ». Cliquer pour suivre le lien ne peut se faire que lorsqu’on est « intéressé » à en savoir plus sur ce que porte le post. Alors on clique pour se rendre dans le site indiqué. Parfois même, le clic ne renvoie pas à un site mais à une autre page au sein même de Facebook : page de fans, de projet ou d’entreprise. Cela s’entend que s’y rendre, c’est en savoir plus.

L’option publicité

Il faut savoir qu’une page ne vit que lorsqu’on prend soin d’elle. Des posts régulier et soignés y sont nécessaires. De même que le moment de la publication de ses posts. Les jours de la semaine n’ont pas la même audience que le week-end. Mais aussi savoir que chaque page a ses followers, ses fans, ses sympathisants. Mais que ceux-ci n’ont pas tous les mêmes heures de connexion. Il serait donc malin de bien scruter les informations mises à notre disposition par les brillants analystes de Facebook pour « piéger » nos lecteurs. Une autre possibilité qu’a le Community Manager de faire connaître une page reste la publicité. Mais la publicité demande de mettre la main dans la poche. Si Facebook est le leader des réseaux sociaux, alors avoir votre panneau publicitaire partout dans le monde virtuel est assuré, mais contre quelques chiffres bancaires. Si vous n’avez pas de budget pour le faire, il ne vous reste qu’à faire du « porte à porte » par vos posts, à devenir votre propre Community Manager ou à en trouver un qui sied à votre bourse. Nous allons en faire un article prochainement.

Suivez et Aimez notre page SVP
error0

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 66 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *