Variole du singe : Mireille Mouellè soupçonne les médias occidentaux de “campagne pro-discrimination”

variole du singe Mireille Mouellè dénonce les médias occidentaux

Depuis l’alerte lancée par l’OMS sur la propagation de la variole du singe en Europe, les médias occidentaux en ligne se seraient lancés dans une “campagne virale pro-discrimination”, selon l’influente Camerounaise de la diaspora Mireille Mouellè. Depuis l’alerte lancée par l’OMS sur la propagation de la variole du singe en Europe, les médias occidentaux et particulièrement français tels que France 24 et BFM TV, Euronews aussi,  ne cessent d’afficher les images qui ne représentent que les personnes noires atteintes de cette maladie. Une stigmatisation bien élaborée des personnes de race noire. (LIRE AUSSI : Le Professeur Luc Montagnier est décédé, le VIH pas encore).




Leurs images serviraient à véhiculer dans la conscience collective que cette maladie vient d’Afrique ou à été transmise à l’homme européen par l’Africain. Ce qui n’est pas vrai. A ce jour, plus de 100 cas de contamination ont été identifiés à travers près de 20 pays dans le monde. Au Portugal (37 cas), en Espagne (34) et au Royaume-Uni (57) particulièrement.. Ce n’est non plus l’information donnée au monde par l’Organisation Mondiale de la Santé. Les singes il y en a partout et les médias français devraient cesser de jouer à ce jeu. Ce dernier relève du racisme pur et simple. Les Africains doivent quant à eux contester avec énergie cette manière récurrente de présenter les épidémies par les médias occidentaux qui font tout pour que cela soit estampillé “Venu d’Afrique”.

Origine de la variole du singe

Voici ce qu’écrit le site Internaute sur les origines de cette maladie. “Selon les premières constatations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la variole du singe trouve son origine en Afrique du centre et de l’ouest. Des pays tels que le Nigéria ou le Cameroun seraient les principaux foyers d’origine. Connue depuis les années 1970, cette maladie tend habituellement à se développer dans les zones tropicales. La voir se développer dans des pays n’ayant pas ce climat est une surprise pour les scientifiques. 




Des cas de variole du singe ont été importés dans des pays occidentaux depuis sa découverte, notamment aux États-Unis, où ils sont restés “rares”, selon le Centre américain de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). En effet, au printemps 2003, des cas avaient été confirmés dans le pays, marquant ainsi la première apparition de cette maladie en dehors du continent africain.” Certains pourraient croire que ces médias n’ont simplement pas une banque de données sur le sujet. Que nenni ! On sait leur opiniâtreté à la recherche et leur richesse en archives lorsqu’ils veulent présenter des faits qui leur sont favorables. Ou pour contester ceux qui sont défavorables à leur mode de vie. (LIRE AUSSI : Amobé Mévégué : la vraie cause de sa mort subite à 53 ans va vous étonner).

Mireille Mouellè dénonce

Très remontée par l’image d’un noir atteint de cette variole du singe et publiée dans un article d’Euronew, La conseillère en influence d’entreprise Mireille Mouellè, l’une des 500 personnalités africaines les plus influentes dans le monde, Présidente de l’association Représentatif des Biculturels Francophones et Francophiles (CIRBFF) et à la tête d’une entreprise de conseil en relations publiques et internationales, originaire du Cameroun et basée en région parisienne a réagi dans un commentaire. “On voit bien que les médias européens ont lancé une campagne virale pro-discrimination, pour laisser croire que cette maladie bactériologique proviendrait du seul continent de l’Afrique. Si ils manquent d’images actualisées dans leur banque de données d’illustrations.




Ils peuvent demander à l’OMS, ou leurs confrères africains qui se feront une joie collaborative de leur fournir la vérité visuelle, d’un regard erroné de l’Occident“. Les attitudes frisant du racisme dont font montre les médias occidentaux sur le cas de la variole du singe ne peuvent ne pas rappeler tout ce qui a été dit sur les Africains aux premiers jours de la crise sanitaire du Covid-19 qui frappe le monde depuis plus de deux ans. De même que sur la maladie d’Ebola om certains présentaient même les Africains de faire du sexe avec les grands singes. Voire lorsqu’il a s’agi du VIH-SIDA aux premières heures des années 80. (LIRE AUSSI : Manu Dibango est mort des suites de COVID-19 en France. (Proches)).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.