Analyse

KORA AWARDS : au Cameroun, aucun ancien en lice

Après 10 ans d’absence, Ernest Adjovi relance les KORA AWARDS. Un concept récompensant les meilleurs artistes dans plus d’une catégorie allant de l’art musical au pouvoir d’influence sur son environnement. La liste des 40 artistes ne cesse de faire parler d’elle dans le monde du ShowBiz, au moment où les heureux nominés ont lancé la demande des suffrages du public dans leurs réseaux sociaux.

Comme présenté hier dans notre précédent article sur les Influenceuses, dans lequel nous avions fait le constat que les internautes qui se vendent le plus comme des influenceuses n’en sont vraiment pas unes aux yeux du comité d’organisation des Kora Awards 2024, Si oui pas autant pour faire partie de la liste des 40, un autre constat frappe par sa pertinence. Des nominés dans les catégories relatives à l’art musical, de tous les camerounais.es en lice, aucun ancien n’y a été indexé. On a juste envie de croire que c’est une erreur. mais non, les statistiques sont devant tous.

Kora Awards et lecture approfondie des nominés

Les streamings de ces jeunes artistes camerounais nomminés au Kora Awards 2024 montent à plusieurs millions de téléchargements sur Boomplay, Deezer, Spotify, etc. Des plateformes où ne sont présents que quelques rares anciens, et qui jamais ne partagent leur profil et chansons une seule fois pour inciter le monde à écouter leur oeuvre. Mieux, les plus malins tentent de se remettre en scelle en demandant des collaborations à ces jeunes qu’hier ils n’ont jamais donné une possibilité de featuring, voire pour qui ils n’avaient que mépris de star.

En vérité les pions se sont bien déplacés dans l’échiquier des célébrités, de la starmania et du Succes Story dans le pays de Nellè Eyoum, Manu Dibango, Francis Bebey, Eboa Lottin, Messi Martin, André Talla, Ali Baba, Claude Ndam, Missè Ngoh, etc. La nouvelle génération a bien pris le contrôle. Ce qui est tout à fait normal. L’anomalie ici est que ce sont ces jeunes qui hier étaient interpellés sur la sauvegarde et la pérennisation de nos cultures et traditions qui à présent gagnent des titres à l’international par un extraordinaire retour aux sources mis en relief dans leurs chansons, au moment où certains ténors et anciens démissionnent plutôt du temple des gardiens de la tradition. (LIRE AUSSI : KORA AWARDS : voici les 3 seules influenceuses du Cameroun re-connues à l’international).


En savoir plus sur Saimondy Arts et Culture

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.