Beko Sadey répond à Lady ponce : “tu as touché plus de 4 fois 53 000 Fcfa”

Beko Sadey Vice-PCA Sonacam

La star Beko Sadey, “la Mater Rap” du Cameroun et Vice-PCA de la Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam) appelle Lady Ponce, une autre star camerounaise de musique, à revenir à de bons sentiments, mais surtout à ne pas laisser prospérer le mensonge. Sa sortie dans une “lettre ouverte” à Lady Ponce est très abondamment partagée dans les réseaux sociaux.




Ce qu’on peut retenir dans ce voice de 7 minutes 28 secondes  publié ce 30 avril 2022 à 19 heures, beaucoup de mises au points qui renseignent sur l’affaire du reçu d’un montant de 400 000 francs CFA déposé sur la table de l’entreprise “Planet Ponce” appartenant à l’artiste musicienne Lady Ponce, l’une des grosses stars de Bikut-si. Il y a quelques jours, cette dernière avait fait une sortie en brandissant une facture de 400 000 FCFA à payer à la Sonacam alors que, dit-elle, ses droits ne lui sont que très rarement reversés.

Beko Sadey sur les 53 000 FCFA de Lady Ponce

Elle y dit même n’avoir touché que 53 000 FCFA lors de la récente répartition de cette année. Ceci a amené les uns et les autres, dans la toile et dans les bureaux à s’interroger sur les répartitions du Droit d’auteur au Cameroun. Ce qui a poussé la vice-PCA de l’Organisme de Gestion Collective  (OGC) Sonacam a sortir de son silence avec tout le respect à Lady Ponce qu’elle appelle affectueusement “ma fille” tout le long de son voice. (LIRE AUSSI : Lady Ponce ou Planet Ponce : amalgame sur une facture de la Sonacam).




“Ma fille, est-ce que tu as touché 53 000, dis moi, dis-moi… Est-ce que tu as touché 53 000 ? NON ! Tu sais toi-même que tu as touché plus de 4 fois cette somme. Tu es parmi les artistes qui ont touché le plafond … comme Petit Pays et les autres artistes qui marchent …Ne laisses pas prospérer le mensonge qui dit que tu n’as touché que 53 000 FCFA …”  En ce qui concerne la facture, elle lui répond ” tu vends ta bière avec la musique ça veut dire que tu dois payer les droits quelque part.

Faire cesser la fausse rumeur

Et même si tu as des tableaux artistiques,  tout ça génère des droits que tu dois reverser dans la société dont tu es membre : la Sonacam”. Laissant la posture de mère pour celle de Vice-PCA ou du domaine de droit, elle lui rappelle avec un ton ferme “il n’y a aucun article dans nos textes qui exempte les membres qui exploitent les œuvres de l’esprit… Pourquoi tu es étonnée que les percepteurs viennent vers toi ? … On ne te dira jamais : ” parce que tu t’appelles Lady Ponce, tu ne vas pas payer les droits. C’est pas possible”.




Ce qui est un peu étonnant dans cette affaire de 53 000 Francs CFA de Lady Ponce est qu’après avoir touché ses droits, la star du Bikut-si avait fait une sortie à travers un voice qui félicite les administrateurs de la Sonacam. Comment alors comprendre ce revirement d’un membre actionnaire influent de la Sonacam ? La réponse vient peut-être de ce “trop de coups bas” dont parle la Vice-PCA de la Sonacam à la fin de son voice. (LIRE AUSSI : Sonacam : des fonctionnaires du Minac accusés de corruption par les artistes).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.