Mani Bella dans la Ndjansang
Divertissement

La chanteuse Mani Bella avoue avoir fait le Ndjansang

La chanteuse Mani Bella, encore connue comme « Pala pala woman » depuis la sortie de son single genre Bikutsi à succès « Pala pala » avoue dans une publication dans les réseaux sociaux avoir eu recours au Ndjansang, technique d’éclaircissement de la peau. Pratique très usée par des jeunes africains selon les jugements offrant plus de visibilité et d’assurance à la peau claire, ou moins foncée. Une considération bien incrustée dans l’esprit des Africains depuis la période coloniale, voire de la première rencontre avec les blancs dont la pratique était la dépersonnalisation du noir. (LIRE AUSSI : Mani Bella répond aux attaques Ivoiriennes par ce mot aux Pharaons d’Egypte).




« Mon Ndjansang était le haut niveau onnong !Le travail de frotter frotter chaque jour de ça…😅🤦🏽‍♀️Remercions le Seigneur aujourd’hui 🙏🏾Mes petites sœurs, ne faites pas ça svp… Ça fait vieillir vite. Sans oublier les risques liés aux cancers et, il faut avoir beaucoup de chance pour retrouver une peau naturelle sans séquelles en cas d’arrêt !En même temps, chacun est libre hein🙌🏽Moi je parle par expérience ooo… #manibella #manimoney🇨🇲 »


En savoir plus sur Saimondy Arts et Culture

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

saimondy

Directeur de la publication de Saimondy. Analyste géopolitique, Journaliste-écrivain et éditeur, artiste musicien et producteur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.