Calixthe Beyala : “excellente année à ceux qui sont privés de leur liberté”

Calixthe Beyala, les blogueurs et les dirigeants camerounais

La romancière Calixthe Beyala entre humanisme, moralisme et réalisme publie des souhaits d’excellente année 2022 interpellateurs du pouvoir de Yaoundé. Calixthe Beyala fait ses voeux de nouvel an pour ceux qui se retrouvent de quelques raisons que ce soient dans la situation de mal-heureux.




“Je souhaite une excellente année aux oubliés du système, à ceux qui souffrent dans les hôpitaux, à ceux qui ont perdu un des leurs dans l’indifférence générale. Je souhaite une excellente année à ceux qui n’ont pas eu un bol de riz pour passer le réveillon, je leur souhaite des coqs tout le long de cette année tout du long. Je souhaite une excellente année à ceux qui sont privés de leur liberté, aux jeunes filles qui subissent des mariages et grossesses forcés. Je souhaite une excellente année aux mères seules, aux orphelins, aux vieillards oubliés dans les Ephad
Je souhaite une excellente année aux chômeurs, aux sans-abris, parce que finalement, être heureux c’est être libre, ne pas être malade et manger à sa faim.”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.