Geremi Njitap international camerounais
Cameroun

GEREMI NJITAP : lettre de divorce, les jumeaux et Toukam Fotso

La lettre de divorce de Geremi Njitap Fotso, l »ancien international camerounais, qui demande à divorcer de Dame Toukam Fotso Laure Verline avec qui il est marié depuis un peu plus de 12 ans est sur la toile. C’est la nouvelle affaire qui secoue le Cameroun ces dernières heures. Une lettre du joueur listant tout l’inimaginable vécu quotidien du champion d’Afrique auprès de la fille du défunt milliardaire Fotso Victor nous renseigne dans bien de points qui ont poussé celui-ci à demander le divorce.




La première raison que semble évoquer Geremi Njitap dans sa lettre de divorce est que « de cette union n’est né aucun enfant commun », pourtant le couple affichait bel et bien deux enfants, des « jumeaux nés le 5 juin 2008 (4 ans avant le mariage) ». Dans cette lettre de divorce, son avocat évoque bien un test de paternité concluant que son client n’est pas le père biologique des enfants. Pourtant selon l’ancien international, la naissance de ces jumeaux est la motivation dudit mariage. a lettre parle également « d’un comportement des plus abjects » de sa femme. Ainsi que de « mensonge et le mépris à répétition ». Sans oublier « le caractère belliqueux de l’épouse rendant impossible la vie commune du couple « . En somme la vie de l’ancien international camerounais était devenue un enfer dans la maison familiale qu’il dû abandonner pour un semblant de tranquillité, voire de dignité puisque la suite de sa lettre en parle en présentant un visage immonde de Dame Toukam Fotso Laure Verline. (LIRE AUSSI :Faris Pemi Moumbagna vs Général Valséro : le tout politique caché).

Geremi Njitap parle de violations graves dans sa lettre de divorce

‘Que Dame Toukam Fotso Laure Vertine n’a cessé de l’humilier et le mépriser en couvrant d’injures aussi dégradantes qu’infamantes, n’hesitant pas de le traiter de « Sillonneur de bas quartier » et de tous les noms de drôles d’oiseaux. Que plus grave, elle a refusé tout rapport sexuel, fermant à clé la chambre conjugale pour l’obliger à dormir dans d’autres pièces de résidences conjugales. Que ces injures proférées à son endroit et devant ses enfants ont plongé le requérant dans un état psychologique dégradable, perdant toute estime et considération d’homme, père, mari ou époux de la mère vis-à-vis de ces enfants: Que ces injures constituent une violation grave, renouvelée des devoirs et obligations résultant du mariage et rendent intolérable le maintien du lien conjugal ;(…) Que ces injures constituent une violation grave, renouvelée des devoirs et obligations résultant du mariage et rendent intolérable le maintien du lien conjugal, en application de l’article 232 du Code. Dès lors, y a lieu de donner acte au requérant de sa demande tendant à prononcer la divorce des époux Njitap Fotso », Lettre de divorce de Geremi Njitap. SUIS CE SITE SUR GOOGLE NEWS POUR NE RIEN MANQUER DE MES PROCHAINES ANALYSES : https://news.google.com/publications/CAAqBwgKMJHurAswnvnEAw


En savoir plus sur Saimondy Arts et Culture

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.